Qui est Jean-Bernard Lafonta ?

Jean-Bernard Lafonta est né à Neuilly-sur-Seine le 30 décembre 1961. En tant qu’entrepreneur français, il a été attiré par le secteur de la Banque d’affaires en 1990. Quelques années plus tard, ses expériences dans le domaine lui ont permis de fonder le groupe HLD avec Phillipe Donnet et Jean-Philippe Hecketsweiler. Ils ont ensemble travaillé pour développer les ETI industrielles. Quels sont les succès de cet entrepreneur ?

Le succès du groupe HLD

12 ans après sa création, le groupe d’investissement européen créé par Jean-Bernard Lafonta a pu se faire une place importante dans le secteur des banques d’affaires. Ce succès lui a permis d’être capable de gérer le compte bancaire de plus de 18 grandes entreprises. Si vous cliquez sur les ressources, vous aurez plus de détails sur Jean-Bernard Lafonta. 

A découvrir également : Quels sont les différents types de médailles de baptême ?

En effet, lorsqu’il s’agit du domaine de la finance, l’expression anglaise « time is money » vint rapidement à l’esprit des initiés. Toutefois, dans l’ADN du groupe HLD, on ne peut identifier la recherche du gain et du profit immédiat. En effet, Jean-Bernard Lafonta a pu fonder sa société par le biais du modèle unique français. 

On parle d’investissement à capitaux permanents. C’est la seule spécificité qui a permis aux entreprises dans lesquelles il a investi en vue de renforcer leur potentiel. C’est ce qui a permis à plusieurs d’entre elles de connaître une croissance sereine. Le groupe d’investissement européen HLD lui a aussi permis d’aiguiser son savoir dans le capital-investissement (private-equity). 

A lire aussi : Quelle est donc cette molécule révolutionnaire pour les règles douloureuses ?

Les premières expériences de Lafonta dans l’industrie

Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, Jean-Bernard Lafonta a eu des expériences dans le domaine de l’industrie. Diplômé de l’école des Mines, il a commencé sa carrière dans les bottes dans une entreprise de construction de Jeumont Schneider. 

Quelques années plus tard, il se voit en face des rouages des cabinets ministériels dont Ségolène Royal au ministère de l’Environnement et Michel Delebarre. L’année 1993 fut marquée par son entrée dans l’univers des banques d’affaires.